BLONDEL DE NESLE
En tous tens que vante bise

Chanson d'amour

En tous tens que vante bise,
Pour cele dont sui soupris,
Qui n'est pas de moi souprise,
devient mes cuers noirs et bis.
De fine amour l'ai requise,
Qui cuer et cors m'a espris,
Et, s'ele n'en est esprise,
Pour mon grant mal la requis.

Mais la douleur me devise
Qu'a la meilleur me suis pris
Qui ainc fust en cest mont prise,
Se j'estoie a son devis.
Tort a mon cuer qui s'en prise,
Quar ne sui pas si eslis.
S'ele eslit, qu'ele m'eslise !
Trop seroie de haut pris.

Et nequedent destinee
Doune a la gent maint pensé :
Tost i metra sa pensee
S'amours li a destiné.
Je vi ja tel dame amee
D'ome de bas parenté
Qui mieuz ert emparentee,
Et si l'avoit bien amé.

Pour c'est drois, s'Amours m'agree,
Que mon cuer li ai douné.
Se l'amour ne m'a douné,
Tant la servirai a gré,
S'il plaist a la desirree,
Que un baisier a celé
Avrai de li a celee,
Que tant ai desirré.